Alpina au Salon International de l’Automobile – Francfort – IAA 2015

Après avoir passé la matinée sur le stand BMW (et m’être enquillé 2 saucisses frittes et une binouze 🙂 ), je me suis naturellement dirigé chez Alpina, comme je l’avais d’ailleurs promis à Giorgi, leur responsable commercial Europe (rencontré lors d’une Soirée au Garage du BAC).

A peine assis, il me tend une carte des vins, marquée Alpina…hein, quoi? vous faites du vin aussi? Oui et non, il m’explique qu’Alpina est aussi revendeur/distributeur de vin (allemand, espagnol et italien principalement) depuis des années. Ils achètent les vins jeunes, les gardent précieusement en cave et les revendent quelques années plus tard. Cela correspond à 12% de leur chiffre d’affaire annuel, non négligeable pour une compagnie comme Alpina, qui ne vend en moyenne que 1500 voitures par an. Pour la petite histoire, sachez que ce petit business les a sauvé de la fermeture quand le marché de l’automobile était en berne! Oui, quand on a pas assez d’argent pour s’offrir une belle voiture, on boit du vin 🙂

Giorgi m’a aussi re-expliqué que toutes les Alpina sortent des usines BMW et non de chez eux à Buchloe: BMW construit bien ces fusées vertes sur leur ligne de production classiques, le personnel étant formé leurs spécificités.

Après avoir donc dégusté leurs vins, qui sont au passage, excellents, je me suis rincé l’oeil sur cette Alpina B6 Edition Spéciale 50 ans, en série limitée de 50 exemplaires, toutes vendues en un rien de temps! Bon après, une B6 avec en plus une ligne Akrapovic, qui peut résister?

Jute à côté, une mamie: Alpina B7 dans son jus, en superbe état, de toute beauté.

Je vous laisse ensuite admirer les autres modèles, en photos ou en vidéo avec mes commentaires en live.

PS: le mec en bleu, c’est JB du BilletAuto, je vous conseille son blog/Facebook sur l’automobile, il fait de très bonnes choses!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *