Essai BMW i8, le début d’une nouvelle ère !

Après l’essai de la BMW i3, un autre monde m’attendait, la BMW i8, dernière claque technologique de BMW.

BMW i8, une vraie supercar écolo?

Allé, on laisse maintenant la i3 à maman, terminé les gamins qui chantent « Libérée, libérééééé… » (La Reine des Neiges, de Disney, qui nous pourri les oreilles depuis quelques semaines :p ) à l’arrière de la voiture, là on s’attaque à LA bagnole de papa avec ses 362 petits poneys…hum, j’en ai encore des frissons!

Aujourd’hui, nous avons au menu: un moteur électrique de 131ch et 250Nm de couple en entrée, un plat de résistance de 1485kg et un moteur 1.5l turbo de 231ch en dessert. Promis, je commence le régime demain 🙂

Plus sérieusement, côté design, c’est à couper le souffle, BMW a frappé très fort: un vrai look de supercar tout en alliant modernisme et efficience. Côté intérieur, on reconnait bien le style propre à BMW, avec une attention particulière pour la finition qui est un cran au-dessus des autres modèles de la marque (oui, c’est possible!). A son volant, on se croirait dans un avion, enveloppé dans ses sièges sport, au plus proche de la route, on est à l’aise, on retrouve vite nos repères, prêt à décoller!

Et sur la route alors? en mode ECO, seulement avec le moteur électrique de 131ch, on se laisse guider en douceur par le flux du trafic routier, dans un silence absolu. Il suffit d’écraser l’accélérateur pour démarrer le moteur thermique et ainsi bénéficier de la puissance totale.

La note du geek concernant ce moteur électrique: il est couplé à une boite 2 rapports eAxle, de chez GKN, unique au monde. « Doter le moteur électrique d’un rapport supplémentaire améliore l’accélération du véhicule et l’autonomie électrique pure, ces deux facteurs permettant d’améliorer la dynamique véhicule et de réduire les émissions de CO2. D’autre part, l’eAxle à deux vitesses GKN permet de réduire la taille du moteur et des systèmes connexes, et donc la masse, et accroît le rendement du véhicule.« . Source et plus d’info: car-engineer.com . Notez que cette boite sera implémentée sur la Porsche 918 Spyder, rien que ça!

Précisons aussi que le moteur électrique entraine les roues avant et le 3 cylindres les roues arrières, elle devient donc une 4 roues motrice, intéressant en conduite sportive. En mode SPORT, le compteur et compte-tours virent au rouge, la i8 commence à ronronner, elle devient diabolique! Le plus drôle: plus vous conduisez de manière sportive, plus vous rechargez les batteries, donc vous serez encore plus écolo, dingue non? A propos de sonorité, qu’en disent mes petites oreilles de ce 3 pattes suralimenté? Il sonne terriblement bien, merci à BMW pour l’Active Sound Design 😉

Petite parenthèse sur l’Active Sound Design: beaucoup crient à l’arnaque, pourquoi rajouter du bruit synthétique dans les hauts parleurs? En fait, il s’aligne tant sur l’ordre d’allumage des cylindres que sur la gamme des fréquences de la ligne d’échappement. Ce n’est donc pas un bruit « inventé » mais bien une restitution sonore fidèle de se que l’on peut entendre, sans polluer les passants.

Revenons à notre i8. La route se dégage, je peux appuyer sur le « champignon », brapapapapa, avec un 0 à 100km/h en 4.4s, ça pousse fort, c’est linéaire (le point fort des moteurs BMW), les virages s’enchainent à vive allure, un petit sourire ne décolle pas de mes lèvres…jusqu’au moment où j’envoie un GROS freinage pour placer la voiture dans son virage, aie, j’ai trouvé son point faible! Pourtant, sur le train avant, elle est équipée d’étriers 4 pistons mordant des disques ventilés de 340mm, la même configuration que sur les 335i F30 (qui, pour l’avoir testée, est très efficace). Hum, j’avoue, cela m’étonne énormément. Bon ok, on avait pas chauffé les freins et la route était humide…je reste donc sur ma réserve, un nouveau test dans de meilleures conditions sera à faire!

Après cela, que dire de plus? bah pas grand chose. J’imagine que vous avez déjà lu pas mal de généralités sur cette BMW i8, elle représente aujourd’hui le plus bel exemple du savoir-faire bavarois. Sommes-nous en présence d’une supercar, d’une GT? avec 200ch de plus, j’aurais dit OUI sans hésiter! Là je pense que BMW nous a juste préparé à l’arrivée d’une nouvelle M1, à la sauce 2.0.

Points forts: sensations, puissance, design, châssis qui nous colle littéralement à la route, exclusivité et tout et tout…

Points faibles: son freinage (seulement si vous comptez la mettre sur circuit) et les places arrières, parfaites pour un Hobbit…bon après vous le savez, vous n’achetez pas une BMW i8 pour partir en vacances avec vos marmots…

Les essais d’Option Auto, je partage leurs avis pour une fois:

 

 

Encore une fois, je tiens à fortement remercier BMW Velizy pour cet essai et son accueil. Je vous conseille vivement d’aller voir cette concession, qui appartient à BMW France (pas de franchise). Hormis un show-room à vous couper le souffle, ils sont un centre d’essais permanent: vous y aller quand vous voulez pour essayer un véhicule!

Et pour aller plus loin, vu les performances des ces 2 autos, j’ai hâte de voir des tuners augmenter la puissance électrique de ces 2 engins, sûr que c’est jouable!

Le bonus: Jeremy Clarkson qui teste la BMW i8 dans un épisode de Top Gear UK.

Mes vidéos

Les vidéos de Ludo

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *