Essai Mini Cooper S Coupé, la Mini ultime?

Cet essai est assez spécial car il a été totalement imprévu! Tout commence un lundi matin, j’amène mon E90 au Garage du Bac pour changer le pare-brise (un éclat suite à une projection de caillou), la voiture doit être gardé 2 jours pour le séchage des joints, j’ai donc besoin d’un véhicule de « courtoisie » pour me déplacer. Une fois les papiers signés, la personne en charge de mon dossier va me chercher cette voiture de remplacement et revient avec une Mini Cooper S Coupé!

Ma première impression: « mais c’est quoi cette voiture de fille? en plus, ça faisait un bruit de diesel… »

Eh bien j’ai parlé trop vite, un look extérieur et intérieur sportif, un compte tours qui monte à 7000 tr/min, un bouton Sport qui envoie du pop-corn, ouf, sauvé, j’ai une petite bombinette!

Un moteur à couper le souffle

Un bloc 4 cylindres turbo 180ch et 260Nm tirant 1200kg, à votre avis, ça donne quoi? juste un gros sourire à chaque accélération franche! Bon ok, en dessous des 3000tr/min, c’est calme mais au-dessus, c’est le pied!

Concernant le bruit de diesel que j’ai pu entendre à froid, il disparaît au bout de quelques minutes une fois que le moteur est chaud (dû aux injecteurs surement). Et une fois à point, ce quatre pattes commence à envoyer du pop-corn. Au début, je n’y croyais pas mais je prenais un malin plaisir à faire « sauter l’échappement ».

Je me suis donc amusé 2 jours dans Paris et alentours avec cette Mini coupée. Dans les bouchons, on peut déboîter et démarrer au quart de tour, c’est très sécurisant. Sur autoroute, elle reste docile.

De la fermeté oui, mais pas trop

L’assise est confortable même s’il nous faudra quelques kilomètres avant de s’adapter à sa fermeté. D’ailleurs, tout est « ferme » dans cette Mini: confort routier, boite de vitesses, volant, BMW nous propose une ambiance vraiment sportive.

Concernant l’assise, il ne faut pas être trop grand: du haut de mes 1m78, mes cheveux commençaient à toucher le plafond…on peut bien entendu baisser le siège, on peut alors vite être à raz du plancher.

La lunette arrière est quant à elle réduite, il faudra aussi s’y adapter.

Un design qui attire les regards

Avouons le, nous ne croisons malheureusement pas beaucoup de Mini Cooper S Coupé. Pourtant, je trouve qu’elle a une « gueule » bien à elle, on la reconnait (et entend) de loin. Qui dit Coupé dit seulement 2 places, eh oui, il faudra laisser les enfants à la maison 😉

Son coffre à haillon est généreux et offre une trappe très pratique dans l’habitacle.

On retrouve bien entendu le fameux design propre aux Mini, surtout à l’intérieur de la voiture, avec beaucoup de rondeurs (oui, tout est rond) et des commandes facilement accessibles, simples et efficaces.

A-t-elle finalement un point négatif?

Oui, je l’avoue, j’ai adoré conduire cette Mini Cooper S Coupé: bonne tenue de route, bonnes sensations, moteur puissant, une bonne gueule, que demander de plus? si, quand même, c’est une traction, ça enlève du coup un peu de fun en sortie de virage, dur de la faire glisser…et ça sera mon seul point négatif!

PS: la version Mini John Cooper Works Coupé sort 211ch, il y a de quoi s’amuser encore plus 🙂

Données techniques

Donnees techniques Mini Cooper S Coupe

 

Photos et vidéo de la machine à pop-corn!

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *