Les BMW 323i et 635csi d’Emeric

Depuis que j’ai créé ce blog, j’ai rencontré beaucoup de passionnés BMW. Et j’admire tout particulièrement les personnes qui restaurent les anciennes, qui respectent leur « âme ».

Dernièrement, j’ai discuté avec Emeric, heureux propriétaire d’une BMW 323i et d’une BMW 635csi, rien que ça! Il nous raconte donc son histoire.

Si vous aussi vous souhaitez présenter votre BMW, contactez-moi, je me ferai un plaisir de publier un article sur ce blog!

Concernant la BMW 323i E21, c’est un ami qui a beaucoup de BMW qui l’a rachetée afin de la sauver. Toutes les 323i E21 de la région sans trop de kilomètres ont fini chez lui. En fin d’année dernière, lors d’un apéritif chez des amis communs, il m’a dit qu’il avait besoin de place. Je lui ai dit que moi je voulais absolument une 323i avec le pont autobloquant, boîte sport getrag ne m’intéressant finalement guère. Il m’a parlé d’une qu’il possédait et qui avait cet équipement. L’auto était une première main, appartenant à un boulanger d’un village de la côte Chalonnaise. Le propriétaire étant décédé, la veuve la gardait telle la relique. Sauf qu’avec l’âge elle a décidé de la vendre à mon ami.

Ainsi, avec mon ami, on a décidé de la restaurer. Elle était fatiguée mais saine. C’est comme ça que l’on s’est mis au travail. Un ami carrossier s’est penché dessus le week-end. Rien ne me pressait, j’avais déjà une Baur 320i E30 et je savais que la restauration allait prendre énormément de temps. C’est ainsi qu’après 9 mois de travaux j’ai récupéré ma 323i E21.

Elle a aujourd’hui 105 000 km, contrôle technique VIERGE, la coque a été mise à nue, traitée contre la rouille et repeinte intégralement. Je vais la faire passer chez un expert pour l’assurance dans les mois à venir. Je suis à la recherche d’un intérieur neuf, car BMW ne le propose plus au catalogue. Je le trouverai surement à Essen l’année prochaine. D’ailleurs, mon cousin habitant sur Munich regarde régulièrement s’il n’y a pas ce que je cherche ou une épave avec un intérieur potable.

Cette 323i part maintenant se refaire une santé côté mécanique: distribution (tout le kit avec pompe à eau), réglage de l’injection, changement de tout ce qui ne va pas. Comme vous le voyez il y a encore du boulot dessus. Pour info, la restauration, hors mécanique j’en ai eu pour un peu plus de 2000€.

Concernant la 635csi. Là, modèle « basique », boite sport, pont autobloquant, climatisation, suivie en béton armé chez BMW… Elle est nickelle, deuxième main qui a 144 000km.

Et comme on dit, « jamais 2 sans 3 », Emeric possède aussi une 535i E39 de seulement 52 000 km!

Toutes les photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *