BMW Motorrad au Salon International de l’Automobile – IAA 2015 – Francfort

Eh oui, étant motard depuis quelques semaines, mais dans l’âme depuis que je suis ado (oui, il ne faut pas demander l’avis des femmes, trop dangereux la moto hein…), je n’ai pu m’empêcher d’aller baver sur les motos que BMW propose, toujours en premium bien sûr !

J’ai donc pu rêver sur une F800R, une nineT, un S1000XR et la bombe S1000RR. Je n’ai malheureusement pas pu les essayer, seulement y poser mes petites fesses. De très bonnes positions de conduite, une gueule d’enfer, des options « premium », une finition au top, que demander de plus ?

J’avoue juste avoir été déçu par la nineT: autant elle a un design très réussi, autant je ne trouve pas sa finition à la hauteur d’un premium à 15 000€. Je pense essentiellement à son poste de conduite: guidon en aluminium « rugueux » (non brossé ou peint) et levier de frein et d’embrayage look « plastic » (même si la matière est hyper résistante).

A côté, vous avez la S1000RR qui termine sa zone rouge à 16 000 tr/min…ahhhhh, ça fait rêver…à condition d’avoir un pote flic qui nous fasse sauter les PV 😉

 

2 Comments

  • Essayer BMW, c’est l’adopter ! 😉
    Je roule en F800GT depuis 3 ans (Yamaha XJ6F avant) ; achat coup de cœur lorsque je suis tombé dessus à la concession en allant faire entretenir ma 520d de l’époque. Je croyais que BMW c’était des motos pépères : erreur ! Je ne suis pas fan côté look du boxer 1200, mais justement la gamme s’est considérablement élargie avec le bicylindre rotax des F800 est le 4 cylindres de la S1000RR (sans parler du 4c des K1300). J’ai essayé la S1000R et la S1000RX : c’est magique. Un moteur de fusée, un freinage à te rentrer dans le bitume et une partie cycle hyper rassurante. Manque juste une « S1000GT », le moteur S1000sur une routière sportive avec un carénage à la F800GT et je change !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *