Tonton Greg Rotating Header Image

L’histoire de BMW en sport automobile, le championnat ALMS

Cet article a été lu 9946 fois!

Après vous avoir parlé du DTM, Le Doc est de retour pour nous raconter l’histoire de BMW en ALMS. Mais avant tout, qu’est ce que l’ALMS?

L’Americain Le Mans Series (ALMS) est un championnat d’endurance crée en 1999 par Don Panoz (Industriel en Automobile & Pharmaceutique). En partenariat avec l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), l’ALMS reprend la majeurs partie de la réglementation des 24h du Mans à quelques exceptions prêt.

BMW LMP Racecar

L’ALMS s’articule sur deux courses majeurs et emblématique que sont les 12H de Sebring en ouverture de championnat et Petit Le Mans (10H de Road Atlanta) en fin de championnat. Ces deux pistes sont d’ailleurs la proprieté de Don Panoz.
En 14 ans, l’ALMS a couru sur 26 circuits différents, de l’Amérique du Nord à l’Europe jusqu’en Australie. Mais depuis 2002, l’ALMS c’est strictement limité aux Etats-Unis et au Canada 🙁

Voici un tour d’horizon des pistes majeures en 14 ans: Adelaide, Baltimore, Mosport, Infineon Raceway, Lime Rock, Long Beach, Laguna Seca, Mid Ohio, Nurburgring, Road America, Road Atlanta, Saint Petersbourg, Sebring, Silverstone, Virgina IR.

Ce championnat reste particulier pour la marque a l’hélice puisse que c’est elle qui a remporté la toute première course, et en Le Mans Prototype s’il vous plait !

Et trois mois plus tard cette BMW V12 LMR offrira les 24H du Mans à BMW.
La seule LMP de BMW dans l’histoire de la marque n’a pas fais que gagner la première manche de l’ALMS aux 12h de Sebring mais en a gagné aussi trois autres , avec Sonoma , Laguna Seca et Las Vegas . Mais cela ne sufira pas pour décrocher le titre a la fin de l’année 1999: la BMW V12 LMR échouera a 2 points de la Panoz au championnat .

Malheureusement l’année 2000 ne sera pas aussi réussi avec une nouvelle réglementation. L’unique catégorie LMP ce divise en LMP900 (qui deviendra en 2004 le LMP1) et le LMP675 (LMP2 en 2004).
Malgré une V12 LMR dépassée en 2000, BMW arrivera quand meme a aller chercher deux victoires à Charlotte MS et Silverstone . Mais après trois ans d’évolution, BMW met fin au programme LMP.

BMW ALMS M3 leading corvette

Après ce paragraphe Le Mans Prototype nous retournons de nouveaux en 1999 pour la catégorie GT (ne pas confondre avec GTS/GT1) où BMW ne sait pas contenté de faire de la figuration , puisse ce ne sont pas moins de quatre M3 E36 qui ont remporté le premier titre pour BMW devant 22 Porsche GT3 , GT2 et autres Carrera 3,8! Ce sont les M3 du Team PTG (Prototype Technology Group) qui auront offert deux victoires à Road Atlanta & Sears Point ainsi que le titre .

Il faut savoir que avant l’ALMS , le team PTG avait totalement écrasé la concurrence GT aux Etats-Unis de 1996 a 1998 avec la M3 E36 qui par la meme occasion gagna à plusieurs reprises les 24H de Daytona, 20ans apres l’illustre 3.0 CSL qui restera gravé dans l’histoire.

En 2000 ce fut un peu confut pour BMW avec la fin des M3 E36 en compétition et l’arrivé de la M3 E46 toujours en L6 mais  avec le nouveaux 3.2l . L’engagement des deux seules M3 E46 s’effectue alors toujours a titre privé par le Team PTG. Ils parviendront tout de même à accrocher une victoire a Laguna Seca et finiront 3eme du championnat, ce qui reste une perfomance très honorable vue le contexte.

ALMS

Mais tout va changer en 2001 avec l’arrivé de BMW M avec la Team Schnitzer, et toujours la Team PTG. Sans compter que BMW n’arrive pas les mains vide puisque la M3 E46 n’est plus équipé avec le L6 3.2l mais avec le nouveaux V8 4.0l !
Il faut noter aussi l’arrivé de Dirk Müller, champion en titre avec Porsche, qui rejoint la famille BMW en 2001 et qui roule toujours pour BMW depuis ce temps.

Mais voilà, les débuts sont compliqués et Porsche gagne les trois premières courses.
La première victoire n’arrive qu’a la quatrième course grace a la dernière recrue, Dirk Müller, à Jarama en Espagne. S’en suis une remarquable invincibilité des M3 sur les six dernières manche de la saison. Sur les dix manches, Porsche aura gagné les trois premières et BMW les sept dernières, à Jarama , Sears Point , Portland , Mosport , Mid-Ohio , Laguna Seca et Road Atlanta. BMW remporte le titre pilote avec Jorg Müller et ses quatre victoires , le titre constructeur et le titre par équipe.

A partir de 2002, ce ne seront que des M3 E46 L6 3.2l par-ci par là engagées par la team Alegra Motorsport mais aussi une Spyker C8 équipé du V8 4,0L BMW, mais sans grand succé pour les deux.

ALMS M3 E36 PTG racer 1997

Puis 7 ans plus tard…

Après la E36 et la E46, BMW revient avec la E92!
Mais attention, cette fois-ci BMW s’engage dans la catégorie reine des LMGT! car les E36 & E46 courraient dans ce que l’ont pourrait qualifier de GT3 a l’époque. Maintenant la M3 E92 va jouer dans la cour des grand avec la nouvelle réglementation en 2009 et l’arret du GT1(S).

En 2009, l’année s’annonce difficile pour BMW: 7 années d’absence, nouvelle voiture et des concurrent très affutés comme Corvette & Panoz ou des voitures bien rodé comme les Porsche ou Ferrari F430 GT.
Mais la M3 E92 fera bonne figure pendant cette première saison avec certes une seule victoire a Road America mais un doublé quand même! Ce qui permet a BMW de finir troisième du championnat devant les Corvette , Panoz , Ford GT, rien que ca!

En 2010, la M3 E92 monte en puissance: pas une grande série de victoires mais une régularité des deux BMW qui font mouche. Une seule victoire et presque comme toujours à Road America.
Malgré quatre victoires Porsche perd le titre constructeur à seulement 1 point de BMW et laisse Ferrari à 8 points. La régularité des deux autos aura été déterminante.

ALMS M3 GENERATION

Année 2011: la main mise des M3.
Un début de championnat rarement vue avec sur les trois premières courses, 2 doublés à Sebring et Long Beach suivi d’une victoire a Lime Rock, tout ça pour la N°56 de Dirck Müller et Joey Hand. Seule la Corvette N°4 arrivera a être aussi régulière que les deux M3 E92 et empèchera le doublé au classement général ce qui donnera des batailles en piste de toute beauté. Les deux BMW finiront les six dernières courses du championnat en enchainant les podiums avec une facilité déconcertante. Les titres de pilote et constructeur sont aquis en total domination.

En 2012: la revanche de Corvette.
Un début de saison pour BMW comme 2011 avec une victoire aux 12H de Sebring décrochée dans le dernier virage devant Ferrari! Mais les Corvette ont réagi de mains de maitre et ont dominé le plateaux sur l’ensemble de la saison.
Comme d’habitude BMW signera une autre victoire a Road America mais cela ne suffira pas pour conserver les titres de 2011 face à la régularité des C6-R. La M3 E92 finira sa carrière à une néanmoins jolie place de dauphine.
Ceci dit, cette saison 2012 fut pour moi la plus belle des M3 E92 avec des duels BMW/Corvette sur Long Beach, Laguna Seca ou encore Baltimore qui resteront mémorables.

En 2013, la liste des engagés contre les deux BMW Z4 GTE laisse rêveur: des Corvette, des SRT Viper, des Porsche, des Ferrari et des Aston Martin!

Et nous voilà dans l’attente de la saison 2013, avec la nouvelle vitrine sportive de notre marque favorite, la Z4 GTE! Mais pour bien savourer ce qui nous attend , il y a deux ou trois petite choses a savoir:
– ce sera la 15eme et aussi la dernière saison de l’ALMS. Car comme annonc » depuis septembre 2012, les deux grands championnats d’endurance américain que sont l’ALMS et Grand-Am Road Racing ne feront plus qu’un en 2014 (le nom de ce « nouveau » championnat sera dévoilé le 14 mars).
– en 2013, la liste des engagés contre les deux BMW Z4 GTE laisse rêveur: des Corvette, des SRT Viper, des Porsche, des Ferrari et des Aston Martin! avec tout ce petit beaux monde soutenu directement par les usines , rien que ca!
De plus la concurrence en LMP et GTC n’est pas tendre non plus, ce qui va donner des dépassements de grande classe entre catégories.

ALMS

Vous pouvez comme d’habitude me retrouver sur Pit-Line Motorsport, pour toute question ou tout simplement partager ensemble cette dernière année d’ALMS. Le Doc.

BONUS vidéo ALMS 2012

Les 15 dernières minutes excitantes de Road America:

Le finish de Laguna Seca:

La course complête de Baltimore:

La course complète de Petit Le Mans (6h!!!):

 

Vous aimerez aussi lire :

2 commentaires

  1. Sprint motorsport dit :

    Excellent article !!!

  2. Le Docteur dit :

    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *