Question freinage, qu’en est-il exactement?

Avant tout, regardez un peu cette vidéo, qui compare le freinage d’une série 3 avec une Formule1, c’est très impressionnant!

(tout commence à 00:30)

Bien-entendu, vous l’avez compris, les technologies employées ne sont pas les mêmes, d’où cette différence énorme de performances (dans parler du poids « plume » de la Formule1).

Alors, comment sont équipées nos BMW en matière de freinage?

Les modèles de série, non « Motorsport ».

Nous avons, généralement, et cela depuis plusieures années, de simples disques non ventilés (en fonte) avec des étriers flottants 1 piston.

Quand on y réfléchit, comment est-il possible avec cet équipement, de stopper rapidement une bavaroise pesant entre 1 et 2t?

Quelques éléments de réponse:

– le matériel provient de la société Bosch, réputée pour sa fiabilité et la performance de ses produits.

– la taille des disques qui oscille entre 300 et 320 mm (en comparaison, pour une petite citadine, on est dans les 250 mm). Plus la taille est importante, moins l’effort pour ralentir le disque sera important. Pour information, les disques dit « racing » vont jusqu’à 380 mm de diamètre.

– la taille du piston: de 57 mm pour l’avant (bien inférieur à 50 pour une petite voiture). Plus grand est ce diamètre, plus la surface de contact avec la plaquette l’est aussi, donc plus l’effort fourni sera important (les pistons sont toujours creux pour ainsi mieux refroidir).

Maintenant que l’on sait cela, on se dit, « ah oui, on a quand même un bon système de freinage »…

Biiiiiiiiiiiip, l’avez-vous déjà « vraiment testé »? c’est à dire, avez-vous déjà effectué plusieurs freinages appuyés, à vive allure et répété ces actions? Eh bien, priez quand le 10e virage viendra!

Cela vient tout simplement du fait que votre voiture a été conçu au préalable pour rouler tous les jours, hors circuit fermé. Les freins sont disponibles à froid et dans la durée.

Vous voulez maintenant améliorer votre système de freinage, passez aux configurations Racing!

Les kits de freinage Racing

Tout est dit dans ce titre, avec un équipement de course, vous améliorerez considérablement vos distance de freinage (en témoigne la vidéo ci-dessus).

Mais avant de commencer à dépenser plusieures centaines d’euros, ne pensez vous pas à changer de « technique » de freinage?

Faites donc ce test chez vous: freinez avec votre pied gauche plutôt qu’avec le droit (attachez votre ceinture pour éviter la surprise!!!).

Alors? étonnant non?

Il y a aussi la technique du talon (l’appui se fait avec le pied droit mais la pédale est proche du talon et non de la pointe).

Si vous n’êtes toujours pas satisfait, optez pour un « kit gros frein » que vous trouverez facilement chez tout bon revendeur (kit BMW Performance par exemple, de chez BMW).

Là, vous aurez droit à des étriers 6 pistons, disques de +350 mm, durites aviation et liquide de frein DOT4.

N’oubliez pas de vérifier la compatibilité avec votre véhicule (disque de 380 mm dans des roues de 16″…hum, ça va coincer).

Cela a aussi un certain budget, vous n’êtes pas obligé de tout installer en une fois: commencez par de meilleures plaquettes, puis disques, etc …

Nous venons de faire un rapide tour sur le freinage, n’hésitez pas faire des recherches sur Internet, le sujet est vaste.

Exemple de kits racing de AC Schnitzer

Ci-dessous un exemple de kit gros freins, vendus par AC Schnitzer, localisé à Aachen (Aix la Chapelle, en Allemagne, à 60km à l’est de Liège), avec pour 2 kits, les comparatifs avec l’origine.

Et après?

Maintenant que la voiture freine convenablement, on va s’intéresser à son voisin: l’amortisseur! eh oui, c’est un élément énormément sollicité lors du freinage (par ici l’article).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *